Seule la haine de David Ruiz Martin

Seule la haine de David Ruiz Martin

Seule la haine de David Ruiz Martin est venu s’ajouter à ma PAL et n’y est resté que quelques jours à peine 😉

C’est après une rencontre virtuelle sur le groupe Thrillers et Vous que je suis entrée en contact avec David Ruiz Martin avec l’envie furieuse de découvrir son univers. Et je ne suis pas déçue du tout. David m’avait conseillé Seule la haine car il correspond assez bien à mes goûts littéraires mais au vu de cette lecture, il me semble évident de craquer pour ces autres livres. Pour la petite anecdote, David m’a envoyé son livre dédicacé depuis son lieu de confinement, et malgré la distance il est arrivé presque plus vite qu’un envoi entre belges 😉

Résumé

Elliot est intelligent. Elliot est sensible. Elliot a quinze ans aujourd’hui. Elliot a tout pour être heureux. Mais Elliot a vécu un drame. Elliot est dévasté. Elliot cherche des réponses… … alors Elliot s’est pointé avec un flingue chargé.

Persuadé que Larry Barney, psychanalyste spécialisé dans les troubles de l’adolescence, est responsable du suicide de son frère, Elliot, quinze ans, se présente armé dans son cabinet. Séquestré, Larry n’a d’autre choix que de laisser le jeune homme lui relater les derniers mois.

Mais très vite, c’est l’escalade de l’horreur : Larry est jeté dans un monde qui le dépasse, aux frontières de l’abject et de l’inhumanité. Au fil du récit, tandis que les détails se succèdent, une seule idée l’obsède : celle de s’en sortir, à tout prix…

L’histoire

Je découvre Elliot et son histoire au travers de sa rencontre avec Larry Barney, un psychanalyste spécialisé dans les troubles de l’adolescence. Une rencontre qui n’est absolument pas fortuite.

Au contraire, elle a été extrêmement bien préparée par Elliot. Il est un jeune homme torturé par le décès de son frère.

Un suicide qu’il ne peut accepter. Il cherche des réponses, veut savoir ce qui a pu se passer, comprendre ce par quoi son frère est passé. Il décide donc de mener son enquête, de faire des recherches et son ultime rendez-vous est celui avec Larry.

Au cours de ce huis-clos, Elliot amène de nombreuses remise en question pour ce psychanalyste. A-t-il réellement été touché par le suicide de ce jeune homme? Est-il toujours un bon professionnel? Quelle importance a-t-il donné à ses patients face à un certain confort personnel?

Mon avis

Seule la haine de David Ruiz Martin est une véritable bombe dans le monde du thriller selon moi. Une grande claque.

La remise en question est totale. De quoi est on capable quand on est confronté à l’horreur? Je ne peux m’empêcher de faire le lien avec une dissertation réalisée à mes 16 ans. Son sujet était la peine de mort est-elle acceptable? Et bien je n’ai pas pu m’empêcher de penser à cette dissertation tout au long de ma lecture. Le sujet n’est évidemment pas le même mais entre le bien et le mal, comment doit-on se positionner? Doit-on croire tous les éléments que l’on nous montre? Quelle est la part de vérité dans des photos qui nous sont présentées? Comment décider que certains peuvent mourir ou vivre. Qui a le droit de vie sur quelqu’un? Quelle est l’influence de nos rencontres sur nos décisions? Toutes ces questions sont abordées par ce livre.

Nous nous retrouvons face à un psychanalyste qui essaye de parer les coups de ce jeune qui a tout prévu. L’horreur absolue de la découverte dans un huis-clos haletant. On se retrouve en tant que lecteur face à une relation dominant-dominé bien différente de ce que l’on pourrait penser. La manipulation introduite par Elliot est machiavélique, construite parfaitement et nous laisse dans un doute terrible tout au long des pages.

La psychologie et la personnalité de ce jeune sont juste exceptionnelles. La réflexion de ce jeune qui présente de nombreuses caractéristiques du jeune avec un haut potentiel est pour moi du grand art. Bravo David Ruiz Martin et merci pour ce moment incroyable passé en compagnie de vos personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *