Spirale interdite de Freeric Huginn

Spirale interdite de Freeric Huginn

Spirale interdite de Freeric Huginn est un livre que je n’aurais peut-être pas découvert si son auteur ne m’avait pas proposé de le chroniquer en service presse. Non pas que le couverture ne soit pas attirante ou le résumé accrocheur, mais les sorties littéraires sont tellement nombreuses et ma PAL déborde tellement de partout que j’aurais pu passer à côté. Et ça aurait vraiment été dommage. Je ne suis vraiment pas loin du coup de coeur pour la plume de Freeric Huginn. Encore merci à lui pour la confiance et la patience.

Résumé

Inutile de lutter. Vous n’en sortirez pas victorieux.

Nul ne peut s’enfuir de lui-même. Que vos désirs soient purs, pervers ou dépravés, il sont à l’origine de ce que vous êtes. Votre raison d’exister.

Qui aime jouer. Jouera. Qui aime tuer. Tuera. Qui aime l’argent, le pouvoir et les enfants…

Spirale interdite, quand la mort est la seule issue.

L’histoire

Spirale interdite c’est l’histoire de Steve et Lucie. Deux âmes sœurs. Deux personnes que rien ne pouvait faire se rencontrer sauf la chance. Je dis souvent qu’il n’y a pas de hasard, rien que des rendez-vous. Ça correspond particulièrement bien à nos deux personnages principaux. Steve était dans l’armée. Une fois sa dernière mission terminée et son argent dépensé, il se fait engager dans un abattoir. Il n’y restera pas longtemps. Sur le chemin du retour après son « licenciement » il découvre Lucie et en tombe amoureux immédiatement. Ces deux là étaient faits pour être ensemble. Pour Lucie, qu’il vient à peine de rencontrer, il va commettre l’irréparable. Et nous allons les suivre dans leur cavale.

Comme d’habitude, je ne te donne que le début de l’histoire. Hors de question pour moi de spoiler l’histoire. Même si c’est très contraignant de devoir se « museler » (surtout en période de confinement tiens 😉 ), de peur de trop en dire, je préfère donc parfois ne pas en dire assez 😉 Et je t’invite évidemment à te procurer ce livre, qui est absolument incroyable.

Mon avis

J’ai absolument tout aimé dans ce livre. Premièrement le narrateur qui s’adresse directement au lecteur. On se sent tout de suite pris à parti et immergé totalement dans l’histoire. Cela m’a vraiment accrochée et il est très difficile ensuite de laisser Steve et Lucie même pour quelques instants.

Freeric Huginn avec Spirale interdite nous amène une vision de la réalité très rude mais tellement vraie.

De quoi est-on capable quand on est confronté au pire? L’auteur nous permet et nous amène à avoir de l’empathie pour ses personnages principaux. Ils ne s’en prennent qu’aux coupables. On s’attache à eux et on veut absolument savoir s’ils vont s’en sortir et si oui comment. J’en suis arrivée à me dire que leur vengeance est juste. J’espérais réellement que le destin n’allait pas les rattraper. La mise en garde de l’auteur quant aux scènes violentes est certes justifiée, mais étonnamment ces scènes ne m’ont absolument pas choquée. Sans aucun doute parce que le contexte est tel qu’à moi également ça me semblait justifié. (Non non je ne suis pas encore une psychopathe en puissance)

L’arrivée de Leboeuf, le flic dans l’histoire, est également un élément que j’ai apprécié. Il n’y a pas que le public qui comprend et applaudit les agissements de Steve et Lucie. Ce « policier » qui est embarqué bien malgré lui dans la traque de nos deux héros, sera un attout précieux pour ceux-ci.

Je terminerai par un extrait du livre qui me parle beaucoup et qui est situé en début de lecture :

« Car tous les enfants ont peur du monstre invisible caché sous leur lit mais jamais de celui profondément dissimulé en chacun d’eux. »

Tu l’auras compris, entre mon attachement aux personnages, l’histoire qui m’a happée dès le début, les grands thèmes sociétaux qui me touchent et le final juste parfait, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture et je te conseille donc vivement de foncer l’acheter (ou le commander) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *