La catabase de Jack Jakoli

La catabase de Jack Jakoli

Voici donc mon retour sur La catabase de Jack Jakoli aux éditions IFS. Dans ma PAL hiver depuis le début, je dois dire avoir attendu plusieurs semaines avant de le commencer… Premièrement parce que les avis tous plus positifs les uns que les autres m’ont donné envie de l’entamer à un moment où j’aurais tout le temps pour le faire. Ensuite parce que c’est un auteur belge, ils sont peu nombreux et je voulais le « savourer ». Et enfin parce que je sais que son livre est tiré de faits réels et que j’appréhendais quelque peu la direction qui serait prise.

Résumé

Elle émerge lentement, aveuglée par un projecteur.
Nue et enchaînée à une table métallique.
Près d’elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra.
Il se retourne vers l’objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : « J’ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives. »
Belgique, été 2006.
Un promeneur découvre un corps sauvagement mutilé.
Contraint d’intégrer la section criminelle d’un village tranquille, Matt entame sa première enquête.
Rien ne pouvait le préparer à ce qu’il va découvrir.

Tiré de faits réels, Jack Jakoli vous invite à prendre part à une terrible descente aux Enfers…

Mon avis

Wouaw. J’ai passé les premières pages à tenir le livre éloigné de ma vue… Comme si le reculer me permettait de mieux accepter l’horreur. Il faut bien l’avouer les premières pages de ce livre, ce sont des images d’horreur qui défilent. C’est difficile. C’est angoissant.

Il est vraiment difficile de donner son avis sans trop en dire.

Le texte est très visuel et si comme moi tu connais un peu la région, tu visualiseras très vite les différents endroits dont il est question. Pour une fois, les dates et heures présentes au début des chapitres ne m’ont absolument pas gênées. Sans doute parce qu’il n’y a pas de retour en arrière. L’histoire est linéaire et tellement haletante qu’on tourne très vite les pages.

J’ai apprécié ce livre, peut-être juste un tout petit peu moins que ce que je ne l’espérais. Il faut dire que la critique est hyper élogieuse et que je m’attendais à aller un peu plus loin dans le détail sur le darkweb. Je ne sais pas pourquoi ce mot me fait frémir et quand on me dit « darkweb » j’ai envie d’en savoir beaucoup plus. J’avais pensé en apprendre un peu plus, mais même si cela fait partie de l’histoire, ce n’est pas ce qui est le plus mis en avant. Cela dit, ça met bien en lumière ce dont certains sont capables cachés et protégés derrière leur écran.

Alors attention, ce bouquin est très très très bon. Vraiment. Le suspens est terrible. Je ne l’ai d’ailleurs pas vraiment lâché une fois commencé. J’ai avancé de surprises en surprises, j’ai été étonnée, même stupéfaite. Tu penses aller dans une direction et hop tu passes dans une toute autre. L’homme peut être horrible. Et ce côté sombre que l’on porte chacun en nous s’exprime chez certains de la pire des façons.

La catabase de Jack Jakoli met en évidence l’horreur de ce monde mais également le pouvoir du réseau. Que des hommes ou des femmes sensés représentés la justice ne sont pas toujours « clean ». Et même si quelque part on le sait, ce livre ouvre un peu plus notre conscience. Jack Jakoli est du métier et on le sent. Sa maîtrise du sujet est parfaite.

C’est un livre difficile. La torture est un des sujets le plus sensibles pour moi, et à la lecture de La catabase, j’ai été servie. L’injustice est également un des sujets traités et j’avoue avoir été particulièrement touchée. Quand on pense quelqu’un coupable, on est sans doute tous capable d’accepter le pire. Mais quand il s’avère que cette personne ne l’est pas …

Pour un premier roman, c’est vraiment du lourd. Il faut le cœur bien accroché. L’intrigue est merveilleusement bien construite. Les descriptions sont bien travaillées sans être trop lourdes. Les personnages auraient pu selon moi être un peu plus travaillés mais cela ne gêne absolument pas la lecture.

Jack Jakoli, je suis désolée mais la secte des #Jakolistes comporte une adepte de plus. Dépêche toi de nous écrire ton deuxième livre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *