Il court, il court, le furet

Il court, il court, le furet de M.J. Arlidge

Il court, il court le furet est la suite de « Am Stram Gram » . Il parait aux Editions 10 – 18

Résumé

Southampton, quartier rouge. Le corps d’un homme est découvert. Atrocement mutilé, le cœur arraché. Peu de temps après, un colis est déposé au domicile de la victime. Sur un écrin de journaux, repose… son cœur. Bientôt, un autre corps est retrouvé. Même mise en scène macabre. La peur s’empare de la ville.
Pain bénit pour les tabloïds, le tueur en série est bientôt comparé à Jack l’Éventreur. Pourtant, ce ne sont pas les prostituées qui sont visées mais leurs clients. Les victimes, des hommes en apparence bien sous tout rapport, fréquentaient tous en secret les bas-fonds de la ville.
Le commandant Helen Grace est chargée de l’enquête. Le tueur est déchaîné. À elle de l’arrêter avant qu’il ne frappe à nouveau.

L’histoire

Helen Grace se retrouve face à un nouveau tueur en série. Celui-ci, non content de tuer ses victimes leur prend également leur cœur. Il l’envoie ensuite à la famille de sa victime. Mais ses victimes en sont-elles vraiment? Des hommes respectables en apparence mais qui une fois la nuit tombée sombrent dans le monde de la prostitution.

C’est une enquête difficile que mène Helen Grace, aux prises avec une journaliste décidée à dévoiler toute sa vie privée au grand public. Elle doit également gérer le retour de Charlie. Et cela la plonge dans les événements vécus l’année précédente lors du décès de sa sœur. De plus son enquête montre de nombreuses similitudes avec celle menée dans  » Am Stram Gram » .

Elle part donc à la recherche de ce tueur en série, en s’appuyant sur l’aide de Tony, son nouveau capitaine et lui confie la mission délicate de s’infiltrer dans le milieu. C’est une lourde responsabilité pour cet homme que la vie n’a pas épargnée.

Sa relation avec Charlie s’apaisera au cours de l’histoire et ensemble elles feront de leur mieux pour mener à bien leur enquête malgré les nombreuses embûches sur le chemin. De plus Charlie, qui vient de reprendre le boulot après un an d’arrêt, se retrouve perdue entre son désir de famille et ce job si difficile mais qu’elle aime vraiment.

Mon avis

Je redécouvre avec énormément de plaisir le commandant Helen Grace, Charlie et une toute nouvelle équipe autour de ses deux femmes. Je plonge très rapidement dans la découverte d’un nouveau meurtre, ensuite d’un second et très rapidement, je pars avec elles sur les traces d’un nouveau tueur en série. J’ai réellement eu l’impression de faire partie intégrante de l’enquête. Les chapitres sont très courts et s’enchaînent à une vitesse folle. Les pages se tournent plus vite les unes que les autres.

J’ai adoré toute la partie concernant le duel entre Helen et la journaliste. Que va-t-elle découvrir? Comment parvient-elle à avoir toutes les informations dont elle dispose? Que va-t-elle divulguer? … La mise en avant de toutes les facettes de la personnalité d’Helen est très intéressante et tous les aspects de sa sphère privée également.

Il court, il court, le furet nous dévoile une enquête digne des meilleurs et le parallèle entre ce tueur en série et Marianne qui était présente dans Am Stram Gram est terriblement bien construit sans qu’on ait l’impression que cela soit redondant.

Aucune envie de spoiler ce livre mais je peux quand même te dire qu’une fois arrivée à la fin, j’ai presque eu de l’empathie pour le tueur. De plus, je n’ai absolument pas vu arriver cette possibilité pour ce tueur, j’ai pourtant longuement réfléchi à qui il pourrait être. Evidemment une fois toutes les pièces mises ensemble, c’était évident 😉

Une fois de plus, comme avec Disparue de Lisa Gardner ou L’appât de Daniel Cole, ce sont des personnages récurrents. Et cette fois pour ne pas perdre le fil, j’enchaîne avec la maison de poupées directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *