Les loups de Daniel Cole

Les loups de Daniel Cole

Je viens d’ajouter les loups de Daniel Cole à ma PAL hiver après avoir lu l’appât du même auteur.

Avant de commencer, ne lis surtout pas ceci si tu n’as pas encore découvert les deux premiers tomes de la série parce que le risque de spoil est immense. Rien qu’en lisant le résumé, on est spoilé de toute façon. Te voilà prévenu(e) 😉

Résumé

Quand Finlay Shaw est retrouvé mort dans une pièce fermée de l’intérieur, tout laisse à penser qu’il s’agit d’un suicide. Mais Wolf, l’inspecteur principal en fuite depuis l’affaire Ragdoll et dont Shaw était le mentor, n’y croit pas une seule seconde. Il passe donc un accord avec ses anciens supérieurs pour mener une dernière enquête, avant d’être jugé pour ses crimes.
Épaulé par son ancienne partenaire, Emily Baxter, et par le détective privé Edmunds, Wolf remonte la piste jusqu’aux débuts de Shaw à la brigade criminelle : l’homme était-il aussi intègre qu’il le croyait ? Alors qu’il plonge dans les bas-fonds de la corruption policière, un seul faux pas pourrait lui coûter non seulement sa propre vie, mais aussi celle de ceux qui lui sont chers…
Le final explosif de la trilogie best-seller Ragdoll et le grand retour de l’inspecteur Wolf !

L’histoire

Je n’ai pas attendu avant de me lancer dans la lecture de ce tome 3 juste après avoir fini le tome 2. Impossible pour moi de laisser Baxter et de ne pas connaitre immédiatement la suite.

L’histoire commence assez mal avec la mort de Finlay, le mentor et l’ami de Baxter et de Wolf. Wolf qui était réapparu à la fin du tome 2. Je ne comprenais pas bien pourquoi il était revenu de lui-même. Ni comment on le laissait parler avec Baxter.

Evidemment le début de ce troisième tome explique tout. Et on redécouvre Worf avec tous ses défauts qui le rendent irrésistible. Ils se mettent à la recherche de celui qui serait l’assassin de Finlay. Bien que la mort de ce dernier apparaisse comme un suicide. C’est impossible à croire pour nos deux flics. Accompagnés d’Edmund, devenu détective privé, ils remontent la piste de l’assassin de leur ami, aux risques et périls de leur vie à tous.

Mon avis

Il est des personnages auxquels on s’accroche sans trop savoir pourquoi. Emily Baxter est pour moi l’un de ces personnages. Ses blessures et ses fragilités font d’elle une belle personne malgré son caractère de chien.

Elle oscille dans ses relations entre l’amour qu’elle pense éprouver pour Thomas, son amitié pour Maggie et Edmund, sa tristesse pour Finlay et son « adoration » pour Wolf. Parce que clairement, ces deux là ne peuvent pas se passer l’un de l’autre. Le temps que Wolf a passé loin d’elle l’a rendu plus forte mais aussi plus fragile en même temps. On sent qu’ils ne peuvent finir qu’ensemble malgré les obstacles.

En parallèle à leur difficile enquête, Emily doit également s’occuper de Rouche. Celui qui me fait tellement penser à Wolf, qui n’a plus rien à perdre et qu’elle tente de sauver de lui-même. Je me doutais à la fin du tome 2 qu’il réapparaîtrait certainement. Et l’auteur réussi cela parfaitement bien puisqu’on est dans le stress permanent. Va-t-il s’en sortir? De quelle manière va-t-il pouvoir aider Emily et son équipe?

Bien que j’adore vraiment les histoires de cet auteur, il y a à nouveau un détail qui m’a dérangé. En effet, j’ai énormément de difficultés à suivre la chronologie quand elle est indiquée dans le titre des chapitres. Je passe donc mon temps à retourner en arrière pour savoir à quel moment je me situe. Je sais que ça provient de moi, et de mon inattention mais ça m’agace.

D’autant plus évidemment que pour comprendre les enjeux de ce meurtre, il faut fouiller le passé de Finlay et de Christian afin de trouver des réponses.

Je tiens d’ailleurs à dire que je trouve le final parfait.

L’éditeur

Robert Laffont Collection la bête noire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *