L'appât de Daniel Cole

L’appât de Daniel Cole

Si je me suis lancée dans la lecture de l’appât de Daniel Cole c’est tout d’abord parce que j’ai lu le premier tome de la série : Ragdoll.

Ensuite parce qu’il entre dans un challenge que je réalise avec mon groupe de lecture sur facebook. Cette année ce challenge représente un réseau métro avec plusieurs lignes. Les lignes correspondent à des catégories : titre par exemple . Chaque station représente un thème de sa catégorie. Et ce livre entre dans le thème « une nationalité en quatrième de couverture »

Séduite par le premier tome Ragdoll, j’étais restée sur ma faim concernant la fin du livre 😉 Celle-ci laissait présager une suite dont il n’était fait mention nul part.

Lorsque j’ai eu la possibilité de me procurer les tomes 2 et 3 je n’ai donc pas hésité et je me suis lancée dans la lecture. Je les ai donc ajouté dans ma PAL hiver 😉

Résumé

Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.
Cette sinistre mise en scène n’est que la première d’une longue série. Tandis que les meurtres se succèdent de chaque côté de l’Atlantique, Emily Baxter, nouvellement promue inspecteur principal, et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier l’architecte de cette toile diabolique…

L’histoire

On retrouve l’inspecteur Emily Baxter envoyée à New-York sur une affaire qui fait étrangement penser à celle de Ragdoll. Notamment parce que le premier meurtre mis en scène est celui d’un homme portant le nom de William Fawkes.

Les péripéties sont multiples et on suit Baxter dans sa rencontre avec deux agents spéciaux : Rouche et Curtis. Ils travaillent ensemble afin de comprendre les liens qui unissent les différents meurtres. Ces meurtres qui ont lieu à chaque fois des deux côtés de l’Atlantique, en copier-coller.

C’est donc entre New-York et Londres que se déroule l’enquête afin de savoir qui se cache derrière l’instigateur de cette macabre mise en scène.

Mon avis

C’est avec bonheur que je retrouve Baxter dans ce nouvel opus. Pas entièrement remise de tout ce qui s’est passé pendant l’affaire Ragdoll et toujours très attachée à Wolf, elle est désormais inspecteur principal.

Les pages se tournent à une vitesse folle, les péripéties sont nombreuses et la psychologie des personnages, leurs traits de caractère apparaissent de manière adéquate et subtile. Baxter est incapable de faire confiance à nouveau même à son petit ami. Rouche cache ses secrets de son mieux même si Baxter n’est pas dupe. Curtis semble arrivée à son poste uniquement grâce au statut de son père. Tout cela nous donne une fameuse équipe lancée sur cette affaire. Ils deviennent très vite liés et font face à des atrocités qui les touchent chacun personnellement.

Par contre, bon sang qu’est ce que je déteste savoir avant de lire mon livre quelle sera sa fin. C’est malheureusement clairement le cas ici puisqu’on sait dès les premières lignes ce qui va se passer en conclusion de l’enquête. C’est le seul défaut de ce livre pour moi.

On retrouve ce titre dans la collection la bête noire aux éditions Robert Laffont

Sur ce je te laisse avec un mot sur l’auteur :

Daniel Cole, né en 1984, a été ambulancier dans une vie antérieure. Guidé par un besoin irrépressible de sauver les êtres, il a également été membre actif de la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals, l’équivalent anglais de notre SPA. Plus récemment il a travaillé pour la Royal National Lifeboat Institution, une association dédiée au sauvetage en mer le long des côtes britanniques. Cet altruisme est-il la manifestation de sa mauvaise conscience quant au nombre de personnes qu’il assassine dans ses écrits ? Il vit sous le soleil de Bournemouth, au Royaume-Uni.

Je cours maintenant m’installer confortablement pour lire le tome 3 : Les loups.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *